Imprimer
ANR : son histoire

 

Firmin Vidal : chef de la brigade des Ambulants PTT et fondateur de l’association les PTT, qu’il termine avec le grade de chef de brigade des ambulants.
tri postale miniC’est d’ailleurs avec l’appui et la participation active de 15 collègues de ce même service qu’est créée, le 8 janvier 1927, lors d’une réunion, « l’Association Générale des Retraités des PTT » (AGR)
« Aux intérêts personnels, à la hargne et à la mauvaise humeur, opposons la générosité de notre cœur, l’aménité dans nos relations, la courtoisie dans tous nos actes. Eloignez-vous des batteurs d’estrades et des marchands d’orviétan, ce sont les pires ennemis des retraités. Groupez-vous plus étroitement que jamais dans vos organisations de combat qui, seules, peuvent vous donner la victoire… Restez plus que jamais unis, mes amis… Pratiquez toujours la politique si humaine, si réconfortante de l’union des cœurs et de la main tendue ».
C’est par ses superbes mots que Firmin Vidal, le fondateur de l’AGR (ANR aujourd’hui) le 15 septembre 1933, adressa son message empreint d’espoir à l’équipe qui allait prendre son relais à la présidence de l’association. Depuis 6 ans à la tête de l’AGR, il est continuellement « au combat » sur la défense des retraités et au chevet du développement de l’association. Il se savait malade. D’ailleurs, c’est le 29 septembre qu’il expira, victime d’une crise cardiaque. Il avait 69 ans. Il est enterré au cimetière de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne).

le retraiteA cette époque la situation des retraités n’est pas brillante. Celle de la France n’est pas au mieux (caisses publiques vides, valeur du franc qui baisse…). Le contexte est difficile. Un retraité, Firmin Vidal, justement irrité devant le sort réservé aux retraités en général et à ceux des PTT en particulier prend la décision de créer une association de défense des intérêts des retraités des PTT. Le journal officiel du 12 février 1927 annonce la création de « l’Association Générale des Retraités des PTT » (AGR) avec comme but : la défense des intérêts des retraités.
C’est le 26 novembre de la même année que lors de l’Assemblée Générale extraordinaire de l’AGR que Firmin Vidal est désigné président. Il décide sur le champ de créer « un organe de défense », notre « Voix de l’ANR » actuel. Il s’intitule : Le Retraité des PTT paru le 1er décembre 1927. Et quelles sont les priorités décrites dans ce premier numéro ? La révision immédiate de toutes les pensions sans exception et l’ajustement systématique par péréquation à 100% sans oublier la création d’une maison de retraite pour les agents des PTT.
En 1927, on dénombre 20 groupes départementaux constitués, malgré les difficultés de communication de l’époque et le journal est tiré à 2 000 exemplaires. L’association compte 900 adhérents dont un certain nombre de femmes qui « sont admises dans les élections internes de l’association ». Aujourd’hui 101 groupes composent l’association et 90 000 adhérents.