Au pays du Médoc et de Saint-Emilion « avec modération …»
Nous étions 39 à prendre la direction du sud pour notre semaine médocaine « seniors en vacances » au centre « Ceveo les Dunes » près du lac de Carcans en Gironde. Pot d’accueil à l’arrivée comme il se doit !

aquit museeDès le lendemain, nous suivons Liliane, notre guide, pour une sortie pédago-gique. Nous serons initiés à la sylviculture et à « l’or blanc » que fut l’exploitation de la résine, abandonnée depuis 1985.
Puis nous allons à la découverte de « l’or rouge » qu’est le vignoble médocain. Nous visitons le château de Balac, cru-bourgeois du Haut Médoc. La proprié-taire nous racontera la culture de la vigne, la vendange et l’élevage de vin : fermentation, macération, assemblage, soutirage … Repos deux ans en fûts avant la mise en bouteilles. Après dégustation et achat, nous prendrons le bac pour une traversée vers Blaye et la visite de sa citadelle. Fortifiée au XVIIème par Vauban, véritable ville close pour protéger Bordeaux.
Elle surplombe le plus vaste estuaire fluvial d’Europe, là où se rencontrent Garonne et Dordogne pour former le Bec d’Ambès. Notre retour se fera par « la route des châteaux » : Pauillac, St-Julien Beychevelle, Lafite Rotchschild … Châteaux plus prestigieux les uns que les autres et connus du monde entier. Des vignes à perte de vue annoncent la vendange proche et promettent un grand millésime. Le matin suivant, nous partons pour St-Emilion qui tire son nom du moine Emilion venu de Bretagne au VIIIème siècle. Visite guidée de la cité médiévale et de son église monolithe du XI ème siècle, Cette église creusée dans la roche est la plus vaste église souterraine d’Europe. Après un très bon déjeuner au restaurant, nous visitons la propriété du Château Champion. Outre les explications sur la vinification, le maître des lieux nous initie à la dégustation « le nez, les arômes, la cuisse …» et nous apprend même que le vin se mâche… (gros éclat de rire dans le groupe) mais c’est sérieux, rétorque le professionnel.
aqui pointe gravesEnsuite direction l’océan : ses plages, ses stations construites à « la belle époque », et le développement des bains de mer, Lacanau, Soulac et son «immeuble fantôme » victime de l’avancée de l’océan, évacué en 2014 pour cause d’érosion. Plus insolite encore la Basilique Notre-Dame de-la-Fin des Terres : notre guide nous raconte qu’elle date du XIIème, qu’elle était ensablée et découverte seulement six siècles plus tard, une par-tie de l’église et le Prieuré restent ensevelis. Restaurée à partir de 1859, elle est, bien entendu, classée au patrimoine de l’Unesco.
Bordeaux capitale mondiale du vin
De bon matin, départ pour Bordeaux, capitale mondiale du vin : tour de ville avec un guide nous brossant plus de 2000 ans d’histoire ; nous faisant découvrir les ensembles architecturaux du moyen âge, des XVII ET XVIIIème (portes, églises, place de la Bourse, grand théâtre, ses ponts, la Garonne et le Bordeaux contemporain, la cité du vin, le miroir d’eau entre autres.
La dernière journée sera consacrée au musée des Arts et traditions populaires de Carcans et au Cap Ferret. L’histoire du Médoc nous est racontée par un bénévole passionné et passionnant. Ce personnage nous retrace l’histoire du Médoc : vie d’autrefois, outils anciens, l’intérieur d’une maison avec son « tant pis si ça pète », ingénieux ustensile permettant de cuire six œufs coque à la fois.
Notre séjour s’achèvera au Cap Ferret, impressionnant panorama sur le bassin d’Arcachon et la Dune du Pilat (photo groupe) et plus intimement par la visite du petit village de « L’Herbe ». Cette visite était incontournable, ce village est en effet considéré comme étant le plus beau de la Presqu’ile du Cap Ferret. Composée de petites cabanes bariolées, habitées par des pêcheurs et ostréiculteurs. L’authenticité de ce village est un enchantement. Chantal, ostréicultrice, nous a raconté la culture de l’huître avec beaucoup d’humour. Dégustation pour les amateurs : d’huîtres, crevettes, accompagnées bien sûr d’un verre de vin blanc, dans une baraque typique face au bassin, véritable bouffée d’oxygène.
Nous rentrons sous le soleil, la tête remplie de ces merveilles, nombreuses à être classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Anne-Marie et Maryvonne