L’ANR Loire Atlantique ne se porte pas trop mal mais c’est vrai elle a tendance à régresser un peu en nombre d’adhérents depuis trois ans. Quelques nouveaux adhérents viennent de nous rejoindre (une soixantaine) mais ce n’est pas suffisant, cela compense à peine le nombre de décès. (47)
En 2007, quand j’ai été élu à la présidence du groupe nous étions 1 700 et sommes montés à plus de 2 000 adhérents.

BertrandEt comme je l’ai déjà dit, Il en va d’une association comme de toute personne. Elle naît d’une belle idée avec de belles valeurs, de beaux engagements. Elle grandit par la générosité et l’investissement de ses bénévoles et de ses adhérents. Elle prospère par ses activités attractives (défense, solidarité, communication) et conviviales et par la cotisation de ses membres. Pourquoi cette baisse d’adhérents et de bénévoles ?
Nos adhérents changent ! Les ressorts de la motivation des jeunes retraités se sont transformés au fil des années. On ne veut plus changer le monde mais changer son petit bout de monde à soi. Cette tendance nous fait nous interroger profondément sur le fonctionnement des associations comme la nôtre qui a besoin de s’appuyer sur des engagements pérennes pour inscrire leurs actions dans la durée.
Pourquoi n’arrivons-nous plus à attirer de jeunes retraités ? Aujourd’hui, il y a toujours autant de personnes qui veulent être bénévoles mais le réseau associatif comme l’ANR n’a peut-être pas pris la mesure de la transformation des seniors qui sont mieux formés, mieux informés, plus distants des institutions. Aujourd’hui le retraité postier ou télécommunicant veut bien s’engager individuellement avec une recherche d’efficacité pratique : « je viens pour vous donner un coup de main, mais je ne souhaite pas participer à vos réunions ». « Je m’engage pour un voyage ensuite je vais voir ailleurs » …
A nous de réfléchir pour mieux comprendre leurs attentes. Il y a toujours autant de bénévoles mais ils ne souhaitent plus passer par le tissu associatif (ils ne veulent plus être liés par une adhésion).
Alors proposons et résistons ! « Avoir une démarche d’ouverture vers les autres »
Après l’AG 2017 qui a modifié les statuts de l’ANR, nous pouvons accueillir dans nos rangs tous ceux qui partagent nos valeurs : entraide, solidarité, convivialité. Nous avons parmi nous déjà un petit nombre de retraités que l’on dit « extérieurs » 15% actuellement au niveau national beaucoup moins dans le 44. Pour ma part j’en connais ici dans cette salle dits extérieurs : ils sont bien à l’ANR et heureux de l’être. Donc pourquoi ne pas en inviter d’autres ?

Lire le compte-rendu de l'AD 2018

Lire le rapport moral de l'AD 2018

Ci-dessous quelques photos de l'Assemblée Départementale