« J’irai revoir ma Normandie »

« Sous le beau ciel de notre France », notre séjour fut ensoleillé en Normandie au centre Belambra « Omaha Beach » de Colleville-sur-Mer dans le cadre des séjours « seniors en vacances ». Reportage.

39 participants du groupe ANR de Loire-Atlantique ont pu découvrir ou redécouvrir cette région verdoyante du 10 au 17 septembre 2022 malgré les fortes chaleurs de l’été. Le centre de vacances Belambra de Colleville-sur-Mer surplombe la plage tristement célèbre d’Omaha Beach. Belle vue pour tous sur la Manche.

Dimanche, jour du marché à Port-en-Bessin, est une opportunité pour déguster très tôt le matin quelques spécialités comme le pommeau et l’andouille de Vire.

Puis les visites plus instructives commencent par la Cité de la Mer à Cherbourg, vaste complexe situé à la place de l’ancienne gare maritime, l’ensemble art déco, exceptionnel fleuron des années 30 a pu être conservé, ce qui lui a valu la première place au classement des monuments en 2022. Trois visites s’imposent : « L’océan du futur » et ses 17 bassins dont le plus profond d’Europe mesure 11 m de hauteur, abritent des milliers de poissons. Puis la visite du plus grand sous-marin nucléaire d’Europe « Le Redoutable » 128m de longueur, 10,60m de hauteur et pas moins de 9 500 tonnes. Visites intérieure et extérieure impressionnantes. Pour terminer, dans ce complexe, nous avons pu revivre le naufrage et la légende du Titanic.

Ce même jour nous continuons vers le Val de Saire, un coup d’œil sur le phare de Gatteville à la pointe de Barfleur, deuxième plus haut phare d’Europe après le phare de l’Ile Vierge. Pernelle et sa mairie, la plus belle du département et Port-Saint-Vaast, village préféré des Français. Nous continuons par la visite du Pays d’Auge, ses pommiers, ses nombreux haras, le Haras du Pin entre autres, abritait les chevaux royaux. Et puis le fameux village de Beuvron-en-Auge classé parmi les plus beaux villages de France, distinction bien méritée pour ses petites boutiques typiques et ses maisons à colombages du XVI, XVII et XVIIIèmes.

A chaque jour sa visite : Honfleur et son port coloré, le Pont de Normandie le 2ème plus grand de France après le viaduc de Millau.

La visite du petit port de Courseulles-sur-Mer nous amène à l’endroit où se dresse une Croix de Lorraine 18 m de haut, implantée face à la mer. Inaugurée en 1990, elle commémore le retour du général De Gaulle sur le sol français le 14 juin 1944.

Enfin les plages du débarquement depuis la Pointe du Hoc jusqu’au port artificiel de Arromanches et ses vestiges de guerre en passant par la plage de Omaha Beach dite la sanglante. Toute l’histoire racontée par notre guide Aurore qui a su nous faire partager sa passion.

A proximité des plages tragiques, le cimetière Américain, tellement bien entretenu que l’on trouve ça « beau et esthétique » … 9387 croix blanches parfaitement alignées sur 70 hectares de gazon vert. Nous avons eu la chance d’assister au rituel journalier : la descente des couleurs avec sonnerie aux morts, beaucoup d’émotion dans le public, mais pas un souffle. Le drapeau Américain soigneusement plié, suivi du cérémonial militaire, est prêt pour la montée des couleurs le lendemain matin.

Moins sombre, notre dernière visite à Bayeux et sa cathédrale mi-gothique mi-romane. Bayeux est une ville étape de pèlerinage et ce, depuis le moyen âge.

Pour terminer notre périple, découverte de la célèbre tapisserie de Bayeux : 70 m de broderie sur toile de lin, effectuée par des moines vers 1070. Pas moins de 626 personnages représentés pour raconter la bataille d’Hastings, l’une des plus grandes batailles de la période médiévale. Guillaume alors « Duc de Normandie » sort victorieux contre Harold Godwinson. La route vers Londres est ouverte. Guillaume est sacré roi d’Angleterre à l’abbaye de Westminster le 25 décembre1066. Son exploit lui vaudra d’être désigné comme « Le Conquérant ».

Remarquablement conservée la Tapisserie de Bayeux, récit brodé de la conquête de l’Angleterre est inscrite au registre « Mémoire du Monde ».

A « bitôt » (en patois Normand …)

Maryvonne Jégou

  1. Quelques questions posées lors du séjour : pourquoi les toits sont-ils très pentus dans la région ? non, ce n’est pas pour la neige presque inexistante en Normandie mais pour la prise au vent. Pourquoi de la végétation sur les toits de chaume ? Non ce n’est pas pour de la déco, mais pour absorber l’humidité.

Enfin quelques consignes pour choisir un bon camembert ; il doit être au lait cru, moulé à la louche, dans une boite en peuplier, libellé « camembert de Normandie » et non « camembert fabriqué en Normandie » … Tout est dans la nuance de l’appellation.